• Manon CAMPAGNE

50% des consultations d’ostéopathie liées aux conséquences de la Covid-19

sondage sur 163 Ostéopathes


Quel est l’impact de la pandémie mondiale sur la santé des Français ?


La Covid-19 met à mal les corps et les esprits. Des troubles que constatent très nettement les ostéopathes qui ont vu le types de consultations évoluer avec la crise sanitaire.


MOTIFS DE CONSULTATIONS


Concernant les types de consultations concernés par la crise sanitaire, quasiment tous les interrogés citent des douleurs liées au télétravail (98,2 %), les trois quarts : un état de stress généralisé (74,8 %) et pour la moitié : des troubles du sommeil et/ou un état de stress léger. Parmi les autres troubles observés, les ostéopathes relèvent des douleurs liées aux activités sportives réalisées à la maison, ou dues au manque d'activité physique du fait de la fermeture des salles de sport. Ce retour à une forme de sédentarité peut aussi être accompagné par une prise de poids. Les praticiens notent aussi, chez certains de leurs patients, la persistance de symptômes post-covid et de l'anxiété chez les enfants et les jeunes adolescents.


De quelle façon les ostéopathes prennent en charge les symptômes liés à la crise sanitaire ?


Face à des patients majoritairement en état de stress et qui ressentent plus le besoin de se confier, les ostéopathes consacrent un temps plus important à l’écoute en ce moment. Ils sont également plus attentifs à demander à leurs patients comment ils vivent la situation et ils n’hésitent pas à les orienter éventuellement vers un suivi psychologique.

Ils peuvent également apporter des conseils pour établir un objectif optimiste et précis de manière à ce que leurs patients trouvent des moyens de bouger plus, de décompresser et de bien se reposer. Ils sont éventuellement amenés à proposer à leurs patients de recourir à des techniques comme de l'hypnose ou de la sophrologie, ou à leur montrer certains mouvements à effectuer. Suivant les besoins du patient, l'ostéopathe travaille sur différentes structures comme les fascias pour apporter un mieux-être au patient. Le praticien pourra, par exemple, détendre les muscles, agir sur le diaphragme, éliminer les restrictions de mobilité au niveau de la colonne vertébrale et de diverses articulations et apporter un relâchement complet au travers de techniques d'ostéopathie crânienne. Dans tous les cas, le traitement reste global avec des ajustements pour apaiser la personne comme, par exemple, un équilibrage des systèmes orthosympathique et parasympathique.


AUTRES MOTIFS DE CONSULTATIONS


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout